SANTE

Médecine Douce

Maladie

Paludisme :  Voir aussi : « Antimoustiques »

 

Avant tout traitement consulter un professionnel de la santé agréée.

Pour pouvez développer des allergies à certains produits, médicaments ou traitement.

Les huiles essentielles sont interdites aux enfants de moins de 12 ans et aux femmes enceintes sauf exception.

Les médecines douces peuvent être préventives, curative par prescription médicale ou en complémentaire au traitement prescrit, où réparatrice et détox après traitement

Fiche identité :

​​

Première urgence :

Médecine traditionnelle :

  1. Le paludisme se déclare souvent au retour de voyage, et pas sur place. Jusqu’à preuve du contraire, toute fièvre survenant entre 7 et 10 jours après un retour doit être considérée comme un paludisme. Consultez.

  2. Concernant le traitement préventif classique (les 4 principales (année 2000) sont Malarone, Doxycycline, Lariam, Savarine), les avis sont partagés. Les médicaments en question sont loin d’être anodins (danger de maladie de la rétine, prudence en cas d’insuffisance rénale, troubles cutanés ou digestifs possibles, interdits en cas d’allaitement maternel, incompatibles avec certains autres médicaments, hospitalisation d’urgence en cas de surdosage. Il faut prendre les comprimés très régulièrement, parfois pendant longtemps après le retour, et en plus le traitement est cher et non remboursé.                        

Médecine douce :

    1. Huile essentielle (HE) – Huile végétale (HV)

      1. Traitement interne

        1. Demandez à votre pharmacien de préparer les gélules suivantes :

20 mg HE satureia montana (sarriette des montagnes), 20 mg HE cinnamomum verum (cannelle de Ceylan : écorce), 20 mg HE origanum heracleoticum (origan de Grèce)

Avalez 2 gélule le matin pendant le séjour et poursuivez pendant3 semaines après le retour

  1. Traitement externe                                                                           Demandez à votre pharmacien de préparer la formule suivante :

2 ml HE eucalyptus polybroctea cryptonifera (eucalyptus à cryptone),1 ml HE cymbopogon, 1 ml HE syzyglum aromaticum (giroflier), compléter le flacon de 10 ml avec Transcutol.

  • Prévention de la piqûre : appliquez 2 gouttes de ce mélange 2 fois par jour sur le thorax, le dos ainsi que sur les zones exposées aux piqûres, et ce pendant toute la durée du voyage ou du séjour.

  • Traitement de la piqûre : procédez exactement de la même façon, mais multipliez les doses par 3 c’est-à-dire 6 fois 2 gouttes dans la journée + 2.1.1.1